Histoire de l’ostéopathie en Suisse

L’ostéopathie se pratique en Suisse depuis la fin des années 1980. Elle est désormais une profession reconnue au niveau fédéral et pleinement intégrée à notre système de santé.

2018

Nouvelle loi sur les professions de santé au niveau fédéral (LPSan)

La Loi fédérale sur les professions de la santé (LPSan) est révisée pour intégrer l’ostéopathie, désormais reconnue comme profession de santé. Cette loi règle les conditions d'exercer l’ostéopathie en Suisse. La LPSan définit notamment le niveau de formation des praticiens, pour garantir une prise en charge qualitative des patients.

» Consulter la LPSan sur le site de la Confédération

2014

Première filière HES en ostéopathie à Fribourg

Pour offrir une formation de haut niveau en Suisse, une filière d’études en ostéopathie a été créé au sein de la Haute école de santé de Fribourg, intégrée à la HES-SO. Cette formation bilingue (français-allemand) est la seule qui permet d’exercer l’ostéopathie en Suisse.

Le niveau Bachelor permet d’acquérir les bases théoriques et les compétences nécessaires pour préparer les étudiantes et les étudiants à la formation clinique ostéopathique du niveau Master.

» La formation sur le site de la HES-SO pour la Haute école de santé Fribourg

2006

Reconnaissance intercantonale pour l’ostéopathie

L’ostéopathie est reconnue comme profession de la santé de premier recours par la Conférence Suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS). Cette nouvelle réglementation met fin à une situation professionnelle hétérogène de l’ostéopathie dans les différents cantons.

La majorité des cantons reconnaissent désormais l’ostéopathie comme profession de la santé dans leurs lois sur la santé publique. L'autorisation d’exercer cette profession est soumise à l'obtention du diplôme intercantonal (CDS) ou d’un diplôme étranger équivalent reconnu.

2005

Création de la Fédération Suisse des Ostéopathes (FSO)

Odoo CMS - une grande photo

La FSO est créée pour regrouper différentes associations au sein d'une structure unique, pouvant représenter la profession en toute légitimité. Forte de plus de 800 membres en 2019, elle est l’ambassadeur privilégié des ostéopathes auprès des instances politiques et administratives de notre pays.

1991

Fondation de l’Ecole Suisse d’Ostéopathie

Apparue en Suisse à la fin des années 1980, l’ostéopathie dispose désormais de son école spécialisée. La formation dure 5 ans à plein temps. 

1917

Développement en Europe

L’ostéopathie est introduite en Europe par John-Martin Littlejohn. Après avoir été l’un des tous premiers élèves de Andrew Taylor Still, le père de l’ostéopathie, il fonde la première école d’ostéopathie européenne à Londres.

1874

Naissance de l’ostéopathie

L’ostéopathie naît aux Etats-Unis à la fin du 19e siècle, sous l’impulsion du médecin Andrew Taylor Still.

En 1864, quatre membres de sa famille meurent des suites d’une méningite. L’impuissance des médecins provoque chez lui une profonde interrogation sur le fonctionnement du corps humain. C’est en 1874 que Still établit les principes de l’ostéopathie, en se fondant sur sa parfaite connaissance de l’anatomie et de la physiologie du corps humain.

Il abandonne alors la médecine allopathique pour se consacrer à sa démarche ostéopathique. En 1892, il fonde la première école d’ostéopathie du monde: l’American School of Osteopathy à Kirksville. L’ostéopathie continue de se développer aux Etats-Unis au 20e siècle et sa pratique est autorisée dans tous les Etats.